Apprentissage

4 Règles essentielles de l’apprentissage au 21e siècle

l'apprentissage au 21e siècle

Les élèves du 21e siècle devraient acquérir de solides « compétences de base » en lecture, en calcul, en sciences et en technologies. Ces compétences sont la clé de la réussite professionnelle de chaque individu. Il acquiert de nouvelles compétences qui l’aident à s’adapter aux changements du marché de travail. Actuellement, de nombreux pays essaient de rendre leurs systèmes éducatifs plus compétitifs. En d’autres termes, il est primordial que leurs élèves apprennent ces compétences de base.

1- L’élève est le centre de l’enseignement

Avec cette pédagogie, l’élève construit lui-même la compréhension de nouvelles notions. C’est-à-dire, il ne mémorise pas. L’époque des cours magistraux est révolue. Si l’apprentissage centré sur l’étudiant est fortement encouragé au 21e siècle, cela ne signifie pas que l’enseignant ne pourra plus jamais donner un cours magistral. Il signifie plutôt que la principale source de connaissances dans la classe ne devrait pas être l’enseignant. L’éducation ne consiste plus à écouter le cours de l’enseignant et à absorber l’information.

Afin de contribuer à la société, les élèves devront être en mesure d’acquérir de nouvelles informations au fur et à mesure que les problèmes surgissent. Ensuite, ils devront relier les nouvelles informations aux connaissances qu’ils possèdent déjà et les appliquer à la résolution du problème en question. Ils ne doivent pas appeler l’enseignant pour obtenir des réponses ; ils devront apprendre comment résoudre eux-mêmes les problèmes.

Dans ce modèle d’apprentissage, l’enseignant est comme un animateur. Au lieu de recevoir passivement de l’information, les élèves recueillaient l’information par eux-mêmes, sous la direction de leur enseignant. Différents styles d’apprentissages sont encouragés et les élèves ont un sens accru de la motivation et de la responsabilité. Ils s’engagent dans différents types d’activités pratiques et démontrent l’apprentissage de différentes façons. L’apprentissage est une question de découverte et non de mémorisation des faits.

2- L’apprentissage collaboratif

Les élèves devraient être encouragés à travailler ensemble pour découvrir l’information, la reconstituer et en construire le sens. La collaboration doit également être dynamique. Les élèves devraient apprendre à reconnaître les différents forces et talents que chaque personne peut apporter à un projet et à changer de rôle en fonction de ces qualités.

Les écoles devraient également collaborer avec d’autres établissements d’enseignement à travers le monde pour partager l’information et en apprendre davantage sur les différentes pratiques ou méthodes qui ont été développées. Ils devraient être prêts à modifier leurs méthodes d’enseignement à la lumière des nouvelles avancées.

3- L’apprentissage contextuel

L’élève doit apprendre et développer de nouvelles compétences dans des situations réelles. C’est-à-dire, des situations vraies et authentiques qui impliquent l’apprenant dans son milieu social et économique. À noter que le mot « social » signifie l’utilisation de situations problèmes pour la construction de nouveaux apprentissages. Donc, ce type d’apprentissage rend l’enseignement plus signifiant.

4- L’école doit s’adapter et s’ouvrir

Pour préparer les élèves à devenir des citoyens responsables, nous devons leur montrer qu’est-ce qu’un citoyen responsable. Les écoles s’efforceront souvent d’y parvenir en créant des événements pour la communauté scolaire, en encourageant les élèves à se joindre à des comités ou à participer à des projets scolaires, et en aidant la communauté autour d’eux avec des activités telles que des collectes de nourriture ou des nettoyages de quartier.

Avec les pouvoirs de la technologie et d’Internet, les étudiants d’aujourd’hui peuvent faire encore plus. Notre communauté n’est plus seulement la zone d’espace située autour de l’école, mais elle s’étend et enveloppe le monde.

L’éducation doit aider les élèves à prendre part à cette communauté mondiale et à trouver des moyens d’avoir un impact qui ne se limite pas à leur quartier. Cela ne veut pas dire qu’ils n’ont pas besoin d’apprendre la valeur d’aider les autres autour d’eux et de protéger leur environnement immédiat, mais qu’ils devraient aussi apprendre comment ils peuvent aider et protéger un monde de plus en plus éloigné d’eux, mais aussi toujours plus proche.

Source: Teachthought

Laisser un commentaire