Comment faire travailler les élèves en autonomie ?

L’autonomie des élèves a le mérite de ne laisser personne indifférent. Elle suscite même parfois chez les professeurs de vives polémiques : certains évoquent leur capacité à se prendre en charge et leur sens des responsabilités… D’autres, au contraire, se plaignent du fait que les élèves sont incapables du moindre travail autonome, qu’ils en profitent pour ne rien faire dès qu’on leur tourne le dos. Que mettre en place pour développer cette autonomie dans vos classes ?

Faire travailler les élèves en autonomie

Faire travailler nos élèves en autonomie doit être partie de nos priorités. Les élèves prennent la responsabilité de leur apprentissage et deviennent indépendants. Dans les projets d’établissements, les instructions officielles et chez les enseignants, l’autonomie est au centre de tous les discours.En situation d’autonomie, les élèves doivent se fixer des objectifs concernant le contenu à apprendre et mettre en place une stratégie permettant de les réaliser. Ils réalisent le plan prévu, en prenant des notes concernant leur démarche. En fin de processus, ils peuvent déterminer si la stratégie était adéquate en fonction du résultat obtenu.
Derrière cette notion d’autonomie, des comportements et des compétences qu’il vous appartient ensuite de reformuler et d’expliquer à nos élèves :

– être capable de lire et de comprendre des consignes.

– Se fixer des objectifs, de déterminer les moyens pour y réaliser et de faire une évaluation des résultats obtenus.

– Savoir comment dépasser les obstacles, en cherchant l’information pertinente, et en consultant d’autres ressources.

– Être capable de chercher un renseignement ou un document sans avoir à demander d’autorisation, mais sans déranger le travail de ses camarades.

– L’élève peut travailler en autonomie si l’enseignant est absent.

SITUATIONS PÉDAGOGIQUES

Les situations où l’élève va pouvoir mettre en œuvre sa capacité à être autonome sont nombreuses et variées. Toutes les phases d’apprentissage— travaux de groupe, mais aussi travail individuel — sont propices pour développer ce genre de compétences. Attention, cette autonomie ne sera effective qu’avec des documents élaborés dans cet objectif.

Dans le cas d’un document distribué aux élèves, prenez le temps de bien le concevoir de façon à ce que les élèves puissent avancer dans leur travail sans votre assistance.

Vous souhaitez qu’ils réussissent seuls, alors donnez-leur les moyens d’y parvenir. Pour cela, il suffit de respecter des règles de base :

− rédigez précisément les consignes : une consigne mal ciblée obligera l’élève à vous solliciter à tout moment, brisant ainsi le rythme prévu.

− expliquez clairement les objectifs, les moyens qu’il peut mettre en œuvre pour y parvenir sans votre aide.

− Donnez des instructions écrites pour organiser le travail, surmonter une difficulté, chercher le renseignement au bon endroit, et faire le point sur les outils à disposition (manuel, dictionnaire, ordinateur…).

− Donnez les indications qui permettront à l’élève de vérifier lui-même ses avancées et de valider ses apprentissages.

Sources :
Pascal Bihouée (2009) COURS ET SUPPORTS : L’ART DE PRÉPARER SA CLASSE

Ajouter un commentaire