Que faire des élèves en difficulté ?

Chaque jour, le corps enseignant est face aux élèves en difficulté. Ils se posent toujours la même question : que faire ?

Le diagnostic

Les évaluations se révèlent être un outil précieux. Elles vous permettent de dresser un diagnostic précis des acquis et des lacunes de vos élèves pour mieux adapter votre progression et créer des groupes de remédiation. Pour ce faire, il est nécessaire de porter la plus grande attention aux résultats et à leur analyse, car c’est cette interprétation qui vous servira dans la mise en place des dispositifs d’aide.

  • Les compétences qui provoquent un échec massif devront naturellement être travaillées en classe. Celles sur lesquelles quelques-uns seulement rencontrent des difficultés donneront lieu à des activités de pédagogie différenciée ou à quelques séances de remise à niveau.
  • Les compétences posant problème à un nombre plus important méritent d’être travaillées en groupe de remédiation. L’analyse vous permet en effet de concevoir des séances portant sur une compétence précise en proposant des activités adaptées.

Préparez un questionnaire individuel régulier. Placé en fin d’évaluation, ou en fin de séquence, il permettra à vos élèves de s’exprimer et pourra vous aider à repérer des difficultés. N’attendez pas que cela se dégrade : alertez vos collègues lors des réunions de concertation, et prévoyez déjà des solutions alternatives.

 

EXEMPLE DE QUESTIONNAIRE EN FIN D’ÉVALUATION FORMATIVE

En fin d’évaluation, garde 5 minutes pour répondre le plus sincèrement possible aux questions suivantes :

– As-tu bien planifié ton travail de révision pour cette évaluation ?

– As-tu rencontré des difficultés lors de tes révisions ?

– As-tu rencontré des difficultés lors de cette évaluation ?

UN NOUVEAU DISPOSITIF

La remédiation intervient lorsque vous sentez que la classe dans sa globalité a des difficultés pour assimiler tel ou tel savoir ou savoir-faire. Dans ce cas, la remédiation semble très facile. Cela devient plus difficile lorsqu’elle ne s’adresse qu’à certains élèves et qu’il s’avère inutile de proposer une activité en classe entière.

Un nouveau dispositif de remédiation qui aide l’enseignant à regrouper des élèves de plusieurs classes sur le critère d’un besoin repéré pour un temps donné.

Groupe de besoins

Dans votre établissement, vous pouvez réorganiser les groupes d’élèves en fonction de vos besoins — et surtout des leurs. Il s’agit de répartir ponctuellement les élèves (groupe 1, groupe 2 et groupe 3) en fonction de leurs difficultés du moment pour y remédier de façon plus efficace.

Les apprenants du premier groupe font leur travail en autonomie, sur des leçons qu’ils maîtrisent bien et peuvent faire d’autres exercices plus difficiles. Les autres du deuxième groupe apprennent les notions de base et essaient de combler les lacunes.

Vous devez prévoir un temps de concertation qui sert à élaborer les activités, mettre en commun et faire le bilan à la fin de chaque période.

L’approche par l’individualisation

Dans certaines disciplines (français et mathématiques, notamment), des logiciels de soutien sont également disponibles, et suffisamment complets pour votre besoin spécifique. Organisés autour de tableaux de fiches par compétences et d’exercices en ligne pour les élèves, de nombreux sites ( sesamath par exemple) peuvent vous donner des idées sur des dispositifs adaptés à votre situation.

Il ne tient qu’à vous de développer vos propres outils. Lors de la conception de vos évaluations par compétences, vous disposez déjà d’une liste des compétences exigibles et d’une base d’exercices.

Sources :

Pascal Bihouée (2009) COURS ET SUPPORTS : L’ART DE PRÉPARER SA CLASSE

Ajouter un commentaire