Apprentissage

L’évaluation formative : définition, avantages et exemples

évaluation formative

Mesurer des acquis scolaires de façon fiable, trouver une méthode pertinente pour évaluer vos élèves. Exercice délicat. Comment évaluer différemment vos élèves dans une perspective essentiellement formative : reconsidérer l’erreur, utiliser d’autres outils, se mettre au livret de compétences, évaluer des tâches complexes sans les réduire à des listes d’items. Qu’est-ce que l’évaluation formative ? Et quels sont ses avantages ?

Définition de l’évaluation formative

L’évaluation formative des apprentissages est centrée sur le présent et constitue un processus continu qui sert à réguler l’apprentissage. En plus, elle permet de recueillir des informations sur les points faibles et les points forts de l’apprenant.

L’analyse des acquis et des erreurs permet à l’enseignant d’ajuster un cours, de le réorganiser en fonction des lacunes ou des besoins spécifiques afin d’améliorer l’apprentissage et de guider au mieux l’apprenant vers la réalisation des objectifs.

L’évaluation formative des apprentissages ne se traduit pas forcément par des notes ni par un score. C’est plus une démarche pédagogique de formation ou d’autoformation qu’un contrôle de connaissances et l’évaluation formative conduit à une individualisation des méthodes d’apprentissage et des parcours de formation. Sa fonction dominante, le diagnostic, concerne aussi bien l’enseignant que l’apprenant.

Les avantages de l’évaluation formative

  • Pour l’enseignant, l’évaluation formative des apprentissages a pour but d’identifier les lacunes individuelles des apprenants, et dégager aussi des profils d’apprentissage pour tout un groupe-classe. 

Par conséquent, ce type de formation permet d’ajuster son enseignement.

  1. C’est une évaluation rapide d’exécution ; il n’y a rien de plus coûteux en temps lorsqu’il y a des notes attachées à un travail ;
  2. C’est un outil pour la réduction le fardeau des corrections en confiant aux étudiants une partie du travail d’évaluation formative.
  • Pour l’étudiant, l’évaluation formative des apprentissages est en général plus efficace que l’évaluation sommative pour favoriser des apprentissages en profondeur. Ce type d’évaluation permet :
    • de progresser dans ses apprentissages, car elle met l’accent sur le processus plutôt que sur le produit ;
    • d’obtenir des rétroactions fréquentes, ce qui a pour effet de motiver ; 
    • d’obtenir des renseignements sur les forces et les faiblesses du travail ainsi que sur les améliorations à apporter ;
    • d’assumer la responsabilité de sa propre formation ;
    • de sortir des sentiers battus sans risque de pénalité, ce qui suscite le goût du risque intellectuel.

Consulter aussi :

Exemple de l’évaluation formative

Voilà un exemple de l’évaluation formative :

Advertisement

En dictée

Pour réaliser le texte de la dictée, l’enseignant fait un petit rappel des règles d’orthographes déjà étudiées. Ensuite, il fait la dictée de manière classique, puis il souligne les erreurs en indiquant le type d’erreurs effectué selon un système de codage. Par exemple (Term) pour une erreur dans la terminaison du verbe, (conj) pour une erreur dans la conjugaison, (orth) pour une erreur dans l’orthographe…

Ensuite, les apprenants utilisent le matériel à leur disposition (les règles d’orthographe, de conjugaison…) pour corriger la dictée.

Enfin, les élèves corrigent collectivement la dictée. Un élève peut passer au tableau pour expliquer les difficultés qu’il a rencontrées et comment il a procédé pour les surmonter.

En mathématiques

Voici un exemple de l’évaluation formative en mathématiques et surtout en calcul : la soustraction (CE2).

Pour aborder la technique opératoire de la soustraction, l’enseignant peut utiliser un petit problème où il devait utiliser la soustraction. C’est une soustraction qui ne nécessite pas l’utilisation de la retenue.

Les élèves répondent sur les ardoises. Cela permet à l’enseignant de voir les élèves qui ont commis des difficultés avec la technique de soustraction. Ensuite, un élève vient de la faire au tableau, et il a expliqué la technique employée.

Puis à nouveau sur l’ardoise, l’enseignant donne quelques soustractions à faire pour se rendre compte si tout le monde a bien acquis la technique de soustraction sans retenue.

Advertisement

Ensuite, les élèves font plusieurs opérations sur l’ardoise, ce qui permet de voir les erreurs, et permet d’envoyer les élèves ayant fait ces erreurs au tableau pour qu’ils voient où et pourquoi ils se sont trompés.

Conclusion :

Si l’évaluation diagnostique consiste à définir les lacunes de l’apprenant au début d’une séquence d’apprentissage, la démarche de l’évaluation formative des apprentissages consiste à guider l’élève dans son travail. À cette fin vous recueillez des informations relatives à ses difficultés d’apprentissage. Sur la base de cette interprétation vous pourrez alors adapter vos aides.

En plus, l’évaluation formative est associée à un processus d’auto-évaluation.

Sources :

  • AYLWIN Ulric, « Apologie de l’évaluation formative », Pédagogie collégiale, vol. 8, no 3, Mars 1995, p. 24-32.
  • PROULX Jean, « Module 21 : Quand évaluer signifie “former” », Enseigner — Réalité, réflexions et pratiques. Cégep de Trois-Rivières, 2009, p. 340-341.

Laisser un commentaire